TEXTE DU 7 Avril 2020

Le Code Pénal de la vie future

Analyse et synthèse tirés du livre « Le Ciel et l’Enfer« , Allan Kardec

Le code pénal de la vie future écrit par Allan Kardec dans son ouvrage Le Ciel et l’Enfer nous résume les éléments reçus par le monde spirituel sur l’avenir de l’Esprit au cours de son évolution, et plus particulièrement dans l’application de la loi de causalité.

Ce code pénal résumé en 33 points représente une synthèse des enseignements convergents des Esprits qui nous permettent de comprendre sans ambiguïté la justesse des lois divines comme les causes des souffrances et mettent un terme définitif à tout aspect dogmatique lié à des peines éternelles comme l’Enfer Chrétien.

Avertissement

Les éléments ci-après représentent une synthèse du texte original afin de l’adapter au format d’une présentation.

Se référer directement au texte de l’ouvrage pour avoir un texte in-extenso ainsi que des exemples.

1- Le bonheur de l’Esprit (ou son malheur) est directement lié à ses imperfections. Plus il en a, plus il est malheureux. C’est au cours de ses incarnations successives, qu’il se défait progressivement de ces imperfections par son progrès.

2- La perfection de l’Esprit, est donc une épuration complète de toutes les imperfections. Les imperfections causent la souffrance et nous privent de bonheur tandis que les qualités acquises apportent du bonheur et atténuent la souffrance

3- Chaque imperfection impliquant une conséquence, la somme des peines et proportionnelle à la somme des imperfections tout comme la somme des joies est proportionnelle à la somme des qualités. A mesure que les imperfections diminuent, la souffrance diminue et le bonheur augmente.

4- Chaque Esprit sans exception a la possibilité de se défaire des ses imperfections selon ses efforts et sa volonté, et ainsi atteindre la perfection.

5- L’Esprit porte en lui-même ses souffrances et ses joies et les retrouvera quelque soit le lieu où il se trouve. Il n’a donc pas de lieu de prédilection pour la souffrance ou le bonheur (le point 18 nous explique néanmoins que les Esprits se regroupent ensemble par leur degré d’évolution lors de leur passage dans le monde corporel, faisant qu’il existe des lieux plus circonscrits pour l’expiation).

6- L’action de faire le bien est une conséquence de nos qualités, de même que l’action de faire le mal est une conséquence de notre imperfection. Cela implique que ne pas faire le bien quand on peut le faire est aussi une imperfection et donc constitue une cause de souffrance également.

7- L’Esprit souffre du mal qu’il a lui même produit. Ainsi, il peut en comprendre les conséquences et s’améliorer en se corrigeant.

8- La Justice Divine étant parfaite et infinie, absolument aucune action significative ou infime de bien ou de mal, aucune pensée bonne ou mauvaise, aucun mot, ne seront exempts de conséquences ou oubliés.

9- Toute offense, faute ou dette doit être payée dans une existence ou la ou les suivantes.

10- L’Esprit subit les conséquences de ses imperfections aussi bien dans la vie spirituelle que dans le monde corporel. Ces conséquences sont toujours des suites de nos erreurs de l’existence présente ou bien des existences précédentes. La nature des souffrances subies permet de déterminer les imperfections en cause.

11- L’expiation est toujours liée à la nature et à la gravité des fautes. Une même faute peut être expiée différemment en fonction des circonstances dans laquelle elle a été commise.

 A suivre dans la réunion du 9 avril

Enregistrement de la réunion du 07/04/2020

Vous pouvez visionner la totalité de la réunion virtuelle avec la video ci-dessous.

Print Friendly, PDF & Email
X